www.forumsmc.com

Forum des supporters du Stade Malherbe Caen
Nous sommes le 22 Nov 2019 00:17

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5433 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 359, 360, 361, 362, 363  Suivante
Auteur Message
Répondre en citant le message  MessagePosté: 15 Oct 2019 12:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2015 09:08
Messages: 2308
Nannières a écrit:
Tour très intéressant, propice à certains francais et pas seulement.
Cela devrait être une nouvelle chance pour Pinot, ce tracé me semble-t-il, devrait lui convenir. Il fait bien sûr parti de mes favoris.
Je suis aussi curieux de voir le choix de Romain Bardet, si il décide de participer au Tour ou prendre part au Giro ou la Vuelta.
Et quelle sera la forme de Froome et l'attitude de Ineos avec Bernal (et celle de Bernal même), le vainqueur sortant.
Bref impatient d'être en juin, juillet l'année prochaine.

@ Ronnie, pas besoin de me quoter je t'ai mis en ignoré.


Ignorant.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 15 Oct 2019 13:03 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2015 09:08
Messages: 2308
Nannières a écrit:
Tour très intéressant, propice à certains francais et pas seulement.
Cela devrait être une nouvelle chance pour Pinot, ce tracé me semble-t-il, devrait lui convenir. Il fait bien sûr parti de mes favoris.
Je suis aussi curieux de voir le choix de Romain Bardet, si il décide de participer au Tour ou prendre part au Giro ou la Vuelta.
Et quelle sera la forme de Froome et l'attitude de Ineos avec Bernal (et celle de Bernal même), le vainqueur sortant.
Bref impatient d'être en juin, juillet l'année prochaine.

@ Ronnie, pas besoin de me quoter je t'ai mis en ignoré.


Le problème avec Pinot c'est que le Tour est devenu son obsession. La meilleure façon pour un sportif plutôt fragile de se mettre une pression de dingue: ça passe ou ça casse. Faites vos jeux.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 15 Oct 2019 14:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Aoû 2006 17:13
Messages: 1931
Localisation: Maultaschen Land
Guigui a écrit:
D'accord avec toi Nannières. Bardet a annoncé qu'il ferait deux grands tours la saison prochaine. On le voit difficilement écarter ce Tour qui ne sera pas du tout pour les rouleurs. Roglic et Dumoulin doivent faire la gueule.

Bref, ce sera surement Tour + Vuelta pour Romain.

Bernal et Froome en co-leaders, ce sera effectivement intéressant à suivre. Comme d'hab pour Pinot, s'il ne tombe pas malade (ni ne se blesse), alors il sera aussi dans les ultra favoris.
Le profil accidenté de bout en bout conviendra aussi à Alaphilippe pour des victoires d'étape, mais attention, les autres leaders vont-ils dorénavant le laisser partir de loin ? Sans doute pas. Son magnifique Tour 2019 va devenir un handicap pour prendre les échappées, mais il est tout à fait capable de régler en costaud les favoris en moyenne montagne.

D'autres outsiders ? Miguel Ángel López s'il est présent sera un gros candidat. Le prodige Pogacar aussi ?


Egalement d'accord avec toi.

Les premiers coureurs tels que Pinot, Bernal, Barguil, Alaphilippe et aussi Bardet semblent assez satisfaits (sources : déclarations faites par les coureurs eux-mêmes). Je suis vraiment curieux de voir l'attitude d'Alaphilippe. Je reste convaincu que celle-ci restera offensive, ce qui ne peut que débrider le tour. Et dans tous les cas celui-ci sera totalement différent des dernières années du fait de la montagne dès la seconde journée.

Froome semble peut êre avoir un "peu peur". Comme il le dit, il trouve le parcours brutal. Je suis aussi curieux de voir comment il va vraiment récupérer de sa blessure et si il arrive à se préparer pour cette échéance. Quelle sera aussi l'attitude de Carapaz ? Et Bernal semble rester poli dans ses propos, mais on sent qu'il veut aller défendre son titre.
Roglic et Dumoulin vont certainement faire la gueule du fait du manque de chrono. Et surtout, ces montées de cols (une majorité pouvons nous dire), ne correspondent pas au profil de Dumoulin.
On parlait d'ailleurs de la cohabitation des leaders de chez Ineos,mais qu'en sera-t-il chez Jumbo. Et est-ce que le train Ineos se mettra en marche dès la seconde étape ?
Le parcours peut aussi convenir à des coureurs comme cité par Guigui tels que Pogacar et Miguel Ángel López.
Et si les Arkea Samsic sont qualifiés (ce que je pense), j'ai hâte de les voir courir avec des attaquants tels que Quintana et Barguil.

Dans tous les cas, je m'attends à un tour exceptionnel, où il ne faudra en aucun cas calculer. Je suis vraiment curieux de voir les tactiques des équipes.

En parlant des Arkea Samsic, je pense donc qu'ils seront invités tout comme les Vital Concept B&B. La saison se finit dans 1 semaine et Total Direct Energie devrait recevoir la première invitation, du fait de leur "future" victoire dans la division continental pro (ils ont encore près de 200 points d'avance sur les Corendon Circus et les Wanty Gobert, depuis le Paris Tours de dimanche). Les Wanty Gobert ont déjà perdu Guillaume Martin, donc ca devrait être mort pour eux. TOut cela ensemble, devrait faire le jeu des équipes francaises.

_________________
"I didn't like the idea you screwed my wife ! But I like even less that you want to screw me as well !!"


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 15 Oct 2019 18:40 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2015 09:08
Messages: 2308
Tut Tut Tut...trêve de supputations frileuses: ce tour est pour Roglic. Il est le meilleur de tous, sur tous les profils et il a une équipe de tous les diables.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 15 Oct 2019 22:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Oct 2005 18:18
Messages: 2270
Localisation: Back in da place!
Abidbol a écrit:
Un seul CLM et en cote :mrgreen:
Si c’est pas pour favoriser les français...


https://www.eurosport.fr/cyclisme/tour-de-france/2019/un-tour-pour-grimpeurs-jusqu-a-la-caricature-qui-veut-tuer-le-chrono_sto7500023/story.shtml

J'étais bien sûr pas très fan des chronos d'indurain des 90's mais je m'accorde avec l'auteur de l'article pour dire que le vainqueur du tour devrait être un coureur complet capable de faire bonne figure dans un CLM. Ne pas en faire trop comme avant mais au moins un me semble normal.Ça fait aussi partie des traditions du tour.

_________________
Sans Pellegrino
"Southampton : Pellegrino limogé." (lequipe.fr)


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 22 Oct 2019 19:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2015 09:08
Messages: 2308
Citation:
Vainqueur du classement UCI Europe Tour, l’équipe Total Direct Énergie sera automatiquement invitée sur les épreuves du World Tour en 2020. Elle est donc assurée de participer au Tour de France.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 06 Nov 2019 13:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Aoû 2006 17:13
Messages: 1931
Localisation: Maultaschen Land
Cela fera certainement plaisir à Guigui

_________________
"I didn't like the idea you screwed my wife ! But I like even less that you want to screw me as well !!"


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 06 Nov 2019 13:40 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 25561
Localisation: Dans les parages.
Nannières a écrit:

Oui je reconnais bien là mon Marco, un homme entier.

_________________
♦ Double vainqueur du Challenge EPO, anabolisants, créatine en 2009 et 2014 ♦
♫ Pour qu'à chaque instant, ce soit toi le gagnant ♫


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 13 Nov 2019 09:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 25561
Localisation: Dans les parages.
Coup de tonnerre ! Bardet ne fera pas le Tour 2020 !

Image

_________________
♦ Double vainqueur du Challenge EPO, anabolisants, créatine en 2009 et 2014 ♦
♫ Pour qu'à chaque instant, ce soit toi le gagnant ♫


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 13 Nov 2019 09:45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 36766
Localisation: La Forêt-Fouesnant, Mecque des navigateurs.
Le coup de tonnerre en ce jour, c'est la disparition de Poupou.
Pour Bardet, ce n'est pas un mauvais choix. Surtout s'il parvient à remporter le Giro, peut-être plus dans ses cordes ... pour mieux revenir dans le Tour en 2021 comme il le dit.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 13 Nov 2019 13:10 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2006 19:13
Messages: 25969
Localisation: La Commune.
bigdudu a écrit:
Le coup de tonnerre en ce jour, c'est la disparition de Poupou.

Le coup de pompe ! :arrow: :(

_________________
"Nous sommes la première génération à grandir cernée par l’évidence, à savoir que notre tentative de nous séparer de la « nature » est un échec, qui prouve, non pas notre génie, mais notre hubris."


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 14 Nov 2019 11:30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Aoû 2006 17:13
Messages: 1931
Localisation: Maultaschen Land
Je suis curieux de voir l'attitude de Bardet quant à l'approche des contres la montre. Rappelons, qu'il y en aura 3 lors du Giro de l'année prochaine.
Je suis content pour lui, qu'il ait décidé de prendre cette décision.
Quand on voit son programme pour 2020, et si il se lâche totalement et retrouve également son niveau de ces dernières années, il pourra certainement se forger un beau petit palmarès.
Bref, bonne chance à lui !

Au passage, un abonné au Monde pourrait partager cet article ? D'avance merci.

_________________
"I didn't like the idea you screwed my wife ! But I like even less that you want to screw me as well !!"


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 14 Nov 2019 12:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 25561
Localisation: Dans les parages.
Nannières a écrit:
Je suis curieux de voir l'attitude de Bardet quant à l'approche des contres la montre. Rappelons, qu'il y en aura 3 lors du Giro de l'année prochaine.
Je suis content pour lui, qu'il ait décidé de prendre cette décision.
Quand on voit son programme pour 2020, et si il se lâche totalement et retrouve également son niveau de ces dernières années, il pourra certainement se forger un beau petit palmarès.
Bref, bonne chance à lui !

Faire l'impasse sur le Tour pour retrouver de la fraîcheur psychologique je le conçois, mais je ne comprenais pas le choix du Giro plutôt que la Vuelta, car comme tu dis le Tour d'Italie est très roulant, tandis qu'on ne présente plus les étapes escarpées avec changement de rythme à tout va en Espagne.
Mais c'était sans compter sur les JO et les Championnats du Monde, qui présentent tous les deux des profils pour puncher/grimpeur. 3 objectifs espacés dans la saison dans lesquels il peut arriver au meilleur de sa forme, c'est très bien calculé.

Et puis Vincent Lavenue a confirmé Pierre Latour comme leader sur le Tour de France et ce sera à suivre également, il peut être une bonne surprise.

_________________
♦ Double vainqueur du Challenge EPO, anabolisants, créatine en 2009 et 2014 ♦
♫ Pour qu'à chaque instant, ce soit toi le gagnant ♫


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 14 Nov 2019 18:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2015 09:08
Messages: 2308
Ben Bardet il est peut-être moins borné que Pinot et certainement mieux écouté. Aborder le Tour avec la pression des attentes que le cyclisme français met en lui depuis sa première participation n'est pas forcément la meilleure manière de le gagner. Et puis croire que s'alléger du Tour peut le conduire l'auvergnat à des triomphes aux J.O ou aux championnats du monde c'est en rajouter dans la surenchère sur ses capacités . Qu'il soit moins attendu, qu'on le laisse revivre son amour du vélo, voilà ce qui lui est profitable.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 14 Nov 2019 18:42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 18270
Localisation: En Papabloguie
Ce que trois mois sans vélo font du bien à un cycliste… Romain Bardet a abandonné son masque de souffrance du Tour de France et retrouvé de l’allant après la plus longue coupure de sa carrière, faite de voyages et de sport différemment. Il n’est pas gras, bien sûr, et déjà impatient de reprendre la compétition en janvier sous le soleil d’Australie.

Il a révélé mercredi 13 novembre, à l’instant où le monde du cyclisme apprenait la mort de Raymond Poulidor, son intention de faire l’impasse sur le Tour de France en 2020, pour la première fois depuis 2012. Autant pour accomplir son fantasme du Tour d’Italie et se donner une chance d’être champion olympique que pour briser la spirale de l’échec qui menaçait, comme il le dit.
Vous disiez, lors du Tour de France, l’urgence de « faire éclore d’autres choses » en vous. Quelles sont-elles ?


Etre là où on ne m’attend pas. Arrêter de courir comme si j’avais quelque chose à défendre… Je fais plein de choses qui ne ressemblent pas au coureur que j’étais à la base. Malgré toute ma bonne volonté, malheureusement, c’est ce que je suis devenu. J’ai perdu de vue ce que j’étais vraiment. La répétition des choses m’a fait perdre mon éclat. Ma vraie nature, c’est de courir chaque course comme si c’était la dernière de ma carrière.
Article réservé à nos abonnés Lire aussi Tour de France 2019 : Romain Bardet face à ses limites
C’est un discours que vous tenez chaque année, sans le concrétiser en course…

Je suis persuadé que je vais y arriver en 2020. Je n’ai tellement pas pris de plaisir avec mon schéma que je ne le reproduirai pas. En me reposant un peu, en ayant les idées claires, je sais davantage où je veux aller.
Où allez-vous ?

Il me fallait retrouver la base : fraîcheur et envie. Le reste, ça va. On aura beau avoir de meilleurs protocoles d’entraînement, aller en altitude, si l’on n’a pas ces deux piliers, ça ne marchera pas. La fraîcheur, surtout psychologique, a progressivement disparu. Tout me ramenait toujours à un seul événement. L’achat d’une baguette de pain, de yaourts, des amis à la maison… « Le Tour, le Tour, le Tour… » Je me demandais : « En fait, qui je suis, si je ne fais pas le Tour ? » C’était une impasse. Cela ne me plaisait plus. Je ne pouvais plus continuer. Chaque année, je renonçais au calendrier alternatif dont je rêvais. Je n’arrivais pas à m’engager. L’année 2020 s’y prête, avec ces parcours des Jeux olympiques et du championnat du monde. C’est une occasion qui ne reviendra pas.

Cette décision de ne pas être sur le Tour de France, dont vous avez été vainqueur d’étapes, maillot blanc, maillot à pois et deux fois sur le podium, a-t-elle été difficile à prendre ?

Bien sûr, ce n’est pas une décision qui se prend à la légère. Mais il n’y a pas de frustration. Ce n’est pas parce que je l’aurai manqué une année que le lien est cassé. Viser le Giro va me permettre de sortir de mes schémas. C’est pour moi une véritable seconde jeunesse. Je pense que les situations que je vais découvrir sur le Giro me feront grandir en tant que coureur.
Le parcours du Tour de France 2020 semble pourtant à votre avantage, tandis que le Tour d’Italie propose trois contre-la-montre. On imagine que cela n’a pas été simple de privilégier le second.

On n’a pas fait le choix en fonction des parcours, même si le Giro me semble plus adapté car, en dernière semaine, il peut se passer des choses folles. Il y a des étapes très longues, avec beaucoup de dénivelés, donc de la matière pour provoquer des situations de courses plus débridées que sur le Tour de France. Le kilométrage contre-la-montre [58 km] fait que j’irai avec beaucoup de prudence, sans savoir ce que je peux espérer, mais il y en avait autant cette année et ce n’est pas un rouleur qui a gagné [mais le grimpeur équatorien Richard Carapaz].

Votre coéquipier belge Oliver Naesen dit que votre envie de tout bouleverser, il l’a sentie dès avant le dernier Tour de France, sur le Critérium du Dauphiné…

C’est sûr. L’échec du Tour, je l’ai senti venir depuis longtemps Je n’ai pas attendu la Planche des Belles Filles [il perd ce jour-là plus d’une minute lors de la sixième étape] pour savoir. Ce n’était pas physique – j’ai sans doute voulu compenser par trop d’entraînement, mais mon physique me pardonne souvent des choses. C’était un contexte psychologique par rapport à mon histoire avec le Tour de France. Le stimulus, qui m’a fait me transcender sur le Tour de France et me rendait meilleur que mon niveau de base sur cette course, n’était plus là. Je ne dépassais plus ma souffrance. Je ne l’acceptais plus. Bien sûr, l’ego en a pris un coup. Mon amour-propre a été blessé.
Vous êtes-vous imposé trop de contraintes parce que les résultats ne suivaient pas ?

Clairement. J’en ai remis une couche à l’entraînement, et ça m’a grignoté mentalement. Tout a déraillé après ma chute sur le Tour de Catalogne, le 31 mars. Au lieu de prendre du recul, j’essayais de rattraper le temps perdu – je suis un peu entêté – et je me suis mis complètement à l’envers. A chaque course où je me suis mis la pression, où j’étais attendu, je me suis planté.

Cet automne, j’ai tout remis à plat. Mon rapport au vélo est en train de changer. Il sera peut-être moins méticuleux. Jusque-là, j’avais l’impression que plus je poussais les choses, plus ça marchait. En 2019, je me suis rendu compte que le mieux était l’ennemi du bien. Si tout ce que je fais est au détriment de la fraîcheur et de l’envie, ça peut se révéler contre-productif.
Vous êtes en fin de contrat à l’issue de la saison prochaine. Vous faut-il changer d’air, rejoindre une équipe où vous auriez moins d’obligations envers le sponsor et où la pression serait partagée plus équitablement ?

On a le terreau parfait pour changer cela en 2020. La main, je la laisse. Paris-Nice, Dauphiné, Tour de France, il n’y aura pas Bardet. La nouvelle génération incarnée par Pierre Latour va pouvoir éclore, je lui souhaite du fond du cœur. Et moi, je vais me décharger de tout cela. On en revient à une chose : il n’y avait pas tellement d’autres options.

A un certain point, il faut savoir lâcher les choses et dire : « O.K. les gars, à vous maintenant. » Je n’ai jamais revendiqué d’être la figure unique et je suis content que cette année tous les talents puissent s’exprimer.

Je n’ai jamais rechigné à aller au charbon sur certaines courses importantes pour l’équipe, plutôt que de rester à l’ombre. Je n’ai jamais refusé de me mettre en avant. Le retour de bâton a fait mal. Je suis conscient d’avoir une part supérieure de responsabilités, mais il est bon que chacun ait son ambition personnelle. Je ne veux la voler à personne.

Pendant le Tour de France, vous souligniez le travail de la Groupama-FDJ autour de Thibaut Pinot. Diriez-vous même chose d’AG2R-La Mondiale ?

Il y a toujours eu la volonté de bien faire les choses. J’ai eu beaucoup d’écoute et je suis reconnaissant de ce que le sponsor et le manageur Vincent Lavenu ont fait. Après, on sait que pour mener un projet à long terme, il faut une certaine constance dans ce qui est annexe à la performance, le matériel notamment. Ce sont des choses qu’il faut arriver à figer. Une équipe se construit sur des fortes têtes mais aussi là-dessus.
Article réservé à nos abonnés Lire aussi Romain Bardet : « Mes plus beaux moments sur le vélo, ce ne sont pas les compétitions »


Son calendrier en 2020

A l’image de ses objectifs principaux - Tour d’Italie (9 au 31 mai), épreuve en ligne des Jeux olympiques de Tokyo (25 juillet), championnat du monde en Suisse (27 septembre) - Romain Bardet a construit sa saison 2020 sur quelques épreuves par étapes et courses d’un jour. Dans la première catégorie figurent le Tour Down Under en Australie, où il fera sa reprise (21 au 26 janvier), Tirreno-Adriatico (11 au 17 mars), le Tour des Alpes (20 au 24 avril), le Tour de Pologne (5 au 11 juillet), le Tour d’Espagne (14 août-6 septembre). En ce qui concerne les courses d’un jour, le Français s’alignera sur les Strade Bianche (3 mars), la « classique » italienne où il avait fini 2e en 2018. Il sera aussi présent à Liège-Bastogne-Liège (26 avril), la « doyenne des classiques » où il s’était classé 3e en 2018.

_________________
Make Le Forum great again !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5433 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 359, 360, 361, 362, 363  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: basile, micka2k et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com