www.forumsmc.com

Forum des supporters du Stade Malherbe Caen
Nous sommes le 27 Mai 2024 11:33

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2320 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 128, 129, 130, 131, 132, 133, 134 ... 155  Suivante
Auteur Message
Répondre en citant le message  MessagePosté: 12 Mai 2023 08:08 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 55262
Localisation: La Forêt-Fouesnant, Mecque des navigateurs.
Victoire de Ruyant/Lagravière devant Beyou/Cammas dans la Guyader Bermudes Race 1000.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 12 Mai 2023 18:08 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 55262
Localisation: La Forêt-Fouesnant, Mecque des navigateurs.
Quel est l'avenir sur l'Ocean Race des deux bateaux ayant démâté, l'un (Holcim PRB) en début d'étape, l'autre (Guyot environnement) quelques jours avant l'arrivée à Newport ? Source Ouest-France. Une petite facétie a eté ajoutée dans l'article. Qui saura la trouver ?
Deux bateaux, Holcim-PRB et Guyot Environnement, ont démâté sur la 4e étape. Le premier au début de la course, le second à 48h de l’arrivée. Les conséquences ne sont pas les mêmes pour les deux équipes. Petit récap de la situation.
Holcim-PRB : mât livré !

Suite à la rupture d’un étai de J2 (voile d’avant), Holcim-PRB perd son mat dans la nuit du 27 avril. L’équipage qui navigue au large des côtes du Brésil, monte un gréement de fortune et à l’aide de son moteur fait route vers le port de Rio de Janeiro, le plus proche et le plus adapté à une solution logistique.

Le bateau et l’équipage débarquent à Rio le 29 avril en soirée. L’équipe technique qui était encore à Itajai rejoint l’équipage. Rapidement le bateau est sorti de l’eau.

A terre l’équipe technique, dirigée par Marine Derrien, la directrice du projet, s’active pour trouver des solutions. Kevin Escoffier déclare à Ouest-France qu’il " espère bien être au départ de l’étape suivante à Newport, qui s’élance le 21 mai. "

A Lorient, un mât est disponible chez Lorima, le fabricant officiel agrée par la classe Imoca.

A Rio, la solution d’emmener le bateau par cargo à Newport, est entérinée.

Un plan pour y acheminer le mat est mis en place, mais finit par être abandonné. Une nouvelle solution va devoir être trouvée rapidement.

Le 3 mai, Holcim-PRB est chargé sur un cargo. Il est prévu qu’il arrive à Newport le 17 mai.

Dans le même temps, un nouveau plan est prévu pour acheminer le mât. Ce dernier quitte Lorient en camion pour Liège en Belgique, où il est embarqué dans un avion cargo à destination des États-Unis. Le 11 mai dans la matinée, le mât arrive à Newport. Il sera installé sur le bateau, à partir du 17 ou 18 mai.

Si tout se passe bien, l’équipe, renforcée par l’arrivée de Charles Caudrelier sur la 5e étape, sera au départ le 21 mai de Newport, avec un délai très court de préparation et de réglage du mât.

Holcim-PRB et Kévin Escoffier, restent donc dans la course pour la victoire finale.

Guyot Environnement : stop ou encore

Ce vendredi 12 mai, l’équipage de Guyot Environnement se trouve encore à 120 milles d’Halifax, le port canadien de Nouvelle-Ecosse, où il se dirige au moteur et sous gréement de fortune. " Ils bénéficient encore de 150 litres de gas oil. Ils devraient pouvoir arriver samedi soir tard à Halifax, explique Thomas Cardin, le directeur technique du projet. " Grâce à un cargo, l’équipage a pu récupérer plusieurs bidons de gas-oil. Un geste généreux de solidarité de la part du bateau de commerce. Un bateau de pêche sollicité avait lui proposé 350 litres de carburant, mais contre une somme de 70 000 euros ! Et le devis d’une société de remorquage jusqu’à Newport, distant de 600 milles avait réclamé 250 000 euros pour réaliser l’opération… Deux propositions évidemment refusées.

L’équipe à terre qui s’active pour proposer des solutions logistiques sera au complet sur place, au Canada, ce samedi. Le bateau sera alors sorti de l’eau et fera l’objet d’un examen approfondi. Une discussion sera engagée avec l’équipe navigante pour décider de la suite du projet.

" Il y a deux grandes options, poursuit Thomas Cardin. Ou l’on décide que l’aventure s’arrête là sur The Ocean Race, et on s’organise pour ramener le bateau à la maison en Vendée afin de préparer la suite de la saison dans de bonnes conditions. Ou l’on décide de continuer absolument, et de participer a minima à la dernière étape entre la Haye et Gênes, la seule sur laquelle il est encore possible de s’aligner. Si cette solution est retenue, alors il nous faut trouver un mât à acheminer à Anvers, où arrivera le bateau en cargo et mettre tout en œuvre pour réparer et être prêt. Deux espars nous ont été proposés en location : celui de rechange de 11th Hour, et celui de l’ex-Arkea-Paprec, qui se trouve à Port-la-forêt à 1 km de la maison de Bigdudu. "

Tout est faisable, " c’est avant tout une question de budget " résume t-il. La décision sera prise dans le week-end et devrait être communiquée lundi ou mardi au plus tard.

Quoi qu’il arrive le bateau devrait être chargé à Halifax sur un cargo, le 18 mai, et n’arrivera à Anvers que vers le 31 mai, et être remis à son propriétaire après trois jours de procédure de douane, soit le 2 ou 3 juin. Sachant que le départ de la dernière étape, de la Haye est prévu le 15 juin.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 12 Mai 2023 18:21 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 55262
Localisation: La Forêt-Fouesnant, Mecque des navigateurs.
Guyader Bermudes 1000 race. Interview de Cammas et Beyou arrivés 26 minutes après les vainqueurs Ruyant/Lagravière. (source. Ouest-France)
Deuxièmes à 26 minutes des vainqueurs, Jérémie Beyou et Franck Cammas étaient un peu déçus, de cette Guyader Bermudes 1000 terminée derrière Ruyant et Lagravière à 26 minutes.

Quel sentiment prédomine avec cette 2e place ?

Franck Cammas : Un peu de déception évidemment, quand on sait qu’on aurait pu être premier… Mais eux aussi savaient qu’ils auraient pu être premiers. C’était une belle bagarre, et être au contact pour la première place c’est forcément positif et être mécontent de la deuxième place dans une équipe c’est bon signe. Moi, personnellement, pour un bizutage en Imoca, j’ai découvert pas mal de choses. Déjà que ce n’est pas très confortable (rires), et que sur ce point de vue là, c’est quand même mieux les Ultim. Mais sinon ce sont des bateaux très intéressants, très complexes à gérer, à régler. Il y a toujours quelque chose à faire pour aller plus vite.

Et puis Jérémie manœuvre comme un chef, et a été très bon. Moi, je l’ai regardé faire, et j’ai essayé de faire un peu comme lui.

Vous disiez récemment que ce qui vous plaisait dans la classe Imoca c’était l’intensité de la compétition…

Cammas : Oui, et là avec ce duel avec For people, on a été servi. On s’est fait des virements babord-tribord, en plein milieu de la mer d’Irlande, c’était trop bien…

Il y avait trop de bords de près dans ce parcours ?

Beyou : Disons que ce sont des bateaux de portant, mais on va à 17 noeuds au près donc on ne va pas se plaindre. C’était un beau parcours, on se disait même en arrivant qu’on avait bien fait de venir, et que cela aurait été dommage de ne pas faire ce parcours-là. Encore une fois, c’était serré avec Thomas Ruyant, et encore une fois il est devant nous… ça commence à être un peu énervant (rires). Mais ils ont super bien navigué. Et on a senti chez eux beaucoup de fluidité, du fait qu’ils se connaissent bien et on souvent navigué ensemble. Ce qui n’est pas encore notre cas avec Franck puisque c’était notre première course. Mais on a appris plein de trucs.
« on a fait plein de petites erreurs… »

Vous savez où vous avez perdu ce petit bout de terrain sur vos adversaires ?

Cammas : On peut en faire une liste…

Beyou : On a fait plein de petites erreurs, et ils ont fait plein de petites choses mieux que nous. Et puis on a eu des soucis techniques à partir du passage du Fastnet (perte de la girouette, et d’indicateurs aériens) qu’on a essayé d’étaler, mais ça empiré après la bouée Bretagne. Cela ne nous a pas aidés, et nous a un peu pris la tête toute la deuxième partie de course, mais voilà, ils allaient aussi vite et naviguaient bien, donc il fallait s’accrocher.

On a pu constater que votre bateau et celui de Thomas Ruyant montrent déjà des performances supérieures à celles de la génération précédente…

Cammas : Oui, et c’est souhaitable puisque ce sont des bateaux neufs. Mais il n’y avait quand même pas tout le plateau sur cette course.

Beyou : Sam Goodchild était sur l’ancien bateau de Thomas qui est une super référence, mais c’était aussi un nouvel équipage dessus. Oui, ça progresse, nous aussi, et ce n’est que la première course de la saison. Donc ça laisse aussi augurer d’une saison qui va être intense.

Vous avez fait un bord incroyable, en termes de vitesse, en descendant du Fastnet…

Cammas : Oui clairement, un bon bord de bourrins. C’est marrant car on était à fond et on s’est retrouvé en bas en même temps à la bouée. On se demandait où ça allait finir. On ne regardait pas devant, pas derrière non plus, on s’accrochait, et on laissait le bateau aller où il pouvait… ça cavitait de partout, ce qui veut dire que ça allait vite. Là, on atteignait presque des vitesses de multicoques, au-delà des 30 noeuds.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 16 Mai 2023 14:36 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 55262
Localisation: La Forêt-Fouesnant, Mecque des navigateurs.
L'arrivée de la transat en double Concarneau-St Barth approche (à moins de 600 milles de la ligne) et c'est très serré entre les toujours mêmes 6 premiers bateaux et surtout entre les 3 premiers groupés en moins de 4 milles.
Classement à 14 h.
1. Morvan/Le Berre à 570 milles de l'arrivée
2. Berrehar/Yven à 2,2 milles
3. Horeau/Courtois à 3,6 milles
4. Pirouelle/Faguet à 23,9 milles
5. Bertel/Leboucher à 27,7 milles
6. Bourgnon/Dorange à 31,8 milles


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 16 Mai 2023 15:42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 55262
Localisation: La Forêt-Fouesnant, Mecque des navigateurs.
Je remonte le lien vers la course pour ceux qui voudraient suivre son dénouement. Rappel : disputée en double mixte entre Concarneau et Saint-Barth, cette transat met aux prises des Figaro 3 (tous identiques, équipés de foils). On y retrouve quelques marins d'avenir qui se sont illustrés dans la fameuse solitaire, à l'image de Guillaume Pirouelle, Basille Bourgnon ou autres Gaston Morvan ou Violette Dorange qu'on devrait voir un jour sur le Vendée Globe.
https://www.transatpaprec.com/


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 18 Mai 2023 23:21 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 55262
Localisation: La Forêt-Fouesnant, Mecque des navigateurs.
Arrivée probable demain matin. C'est très serré entre les 3 premiers.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 20 Mai 2023 10:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 55262
Localisation: La Forêt-Fouesnant, Mecque des navigateurs.
Loïs Berrehar et Charlotte Yven arrivent en vainqueurs à Saint-Barthélémy suivis de Gaston Morvan et Anne-Claire Le Berre. Corentin Horeau et Pauline Courtois complètent le podium.
4èmes Pirouelle/Faguet
5èmes Berthel/Leboucher
6èmes Le Bars/Dhallenne
7èmes Garnier/Courtois
8èmes Bourgnon/Dorange
9èmes Hubert/Julia
10èmes De Pfyffer/Golbery
11èmes Machado/Queruel
Fin de la course.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 21 Mai 2023 09:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 55262
Localisation: La Forêt-Fouesnant, Mecque des navigateurs.
Départ aujourd'hui de la 5ème étape de l'Ocean Race, Newport-Aarhus. Au classement général, Holcim PRB de Kévin Escoffier compte encore un point d'avance malgré son démâtage et son abandon de l'étape précédente. Équipé de son nouveau mât l'équipage reçoit le renfort de Charles Caudrelier et le retour de Sam Goodchild après sa troisième place dans la Guyader Bermudes 1000. Longue étape avec la traersée de l'Atlantique et un tour très au nord autour du Danemark.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 21 Mai 2023 10:21 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2015 10:08
Messages: 3897
bigdudu a écrit:
Loïs Berrehar et Charlotte Yven arrivent en vainqueurs à Saint-Barthélémy suivis de Gaston Morvan et Anne-Claire Le Berre. Corentin Horeau et Pauline Courtois complètent le podium.
4èmes Pirouelle/Faguet
5èmes Berthel/Leboucher
6èmes Le Bars/Dhallenne
7èmes Garnier/Courtois
8èmes Bourgnon/Dorange
9èmes Hubert/Julia
10èmes De Pfyffer/Golbery
11èmes Machado/Queruel
Fin de la course.


La mauvaise place pour Région Normandie malgré la confirmation de Guillaume Pirouelle et une première transat réussie pour Sophie Faguet. On espère les revoir en solo sur la prochaine Solitaire <3

Image


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 21 Mai 2023 15:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 55262
Localisation: La Forêt-Fouesnant, Mecque des navigateurs.
Dont Pirouelle sera l'un des grands favoris après sa belle course de l'an passé, Tom Laperche voguant vers d'autres horizons.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 23 Mai 2023 09:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 55262
Localisation: La Forêt-Fouesnant, Mecque des navigateurs.
Le lien vers la course. https://www.theoceanrace.com/fr/home
11th hour qui a récupéré Charlie Dalin dans son équipage mène devant Holcim PRB de Kevin Escoffier qui a lui embarqué Charles Caudrelier. C'est un peu particulier car les équipages peuvent changer d'une étape à l'autre et un bateau peut gagner la course au final sans avoir terminé toutes les étapes. C'est plus difficile à suivre qu'un Vendée Globe et je comprends qu'il soit difficile de s'y intéresser. Surtout en raison du nombre réduit de bateaux pour cette première édition avec des Imoca. 5 participants et même seulement 4 sur cette étape.
Sur Charlie Dalin. https://www.theoceanrace.com/fr/news/14 ... ieme-Etape


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 26 Mai 2023 18:37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 55262
Localisation: La Forêt-Fouesnant, Mecque des navigateurs.
640 milles en 24 h : Les records explosés !

Ce 5e jour de course, trois bateaux emmenés par 11th Hour mènent un train d’enfer depuis près de 48 heures.

Positionnés en avant d’un front puissant les trois bateaux de tête filent à vive allure au portant, à plus de 26 noeuds de moyenne !

La nuit dernière, 11th Hour a, le premier, franchit la barre des 600 milles parcourus sur 24h. Mais ce record symbolique n’a pas tenu bien longtemps, puisque Holcim-PRB, skippé par Kevin Escoffier y est lui aussi parvenu en poussant même le record à 610, 618, puis même 640,91 milles au pointage de 7h.

Soit plus de 100 milles de mieux que le record établi par Alex Thomson en 2016 sur le Vendée Globe, sur Hugo Boss (l’actuel Guyot Environnement), et qui était encore la marque de référence jusqu’il y a deux mois.

Un record complètement explosé donc qui pourrait bien encore être amélioré si la situation persistait à être favorable.

En vitesse pure, Holcim est parvenu dans la journée à rattraper 11th Hour, et à le doubler, en fin d’après-midi. Tout ça avec un mât neuf installé 48 heures avant le départ sur le bateau.

Le troisième larron, Malizia, skippé par Boris Herrmann, quoique distancé à 48 milles n’est pas en reste et a lui aussi pulvérisé les 600 milles en fin de nuit, puis en milieu d’après-midi avec 630 milles.

Désormais très loin derrière à près de 500 milles Biotherm, en arrière du front, ne peut suivre le rythme.
(Ouest-France)


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 27 Mai 2023 10:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2015 10:08
Messages: 3897
A quand un Vendée Globe en optimist et en double mixte interchangeable? Faut vraiment s'appeler BigBreiz et avoir ses quartiers dans la réserve à voiles du centre national de Port la Forêt pour vivre aussi passionnément un concept de course aussi nébuleux. :x


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 28 Mai 2023 21:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 55262
Localisation: La Forêt-Fouesnant, Mecque des navigateurs.
Après une traversée ultra-rapide de l'Atlantique nord, 11th Hour a un petit avantage sur PRB et devrait donc lui prendre la première place au classement. Ça se jouera au petit matin.
https://www.theoceanrace.com/fr/news/14 ... ers-Aarhus


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 30 Mai 2023 08:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 55262
Localisation: La Forêt-Fouesnant, Mecque des navigateurs.
En remportant l'étape à Aarhus, 11th Hour, skippé par Charlie Enright avec Charlie Dalin dans l'équipage, prend un point d'avance au classement général à Holcim-PRB de Escoffier, Caudrelier ... Il reste 2 étapes.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2320 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 128, 129, 130, 131, 132, 133, 134 ... 155  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com