www.forumsmc.com

Forum des supporters du Stade Malherbe Caen
Nous sommes le 10 Déc 2018 12:19

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27954 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 1859, 1860, 1861, 1862, 1863, 1864  Suivante
Auteur Message
Répondre en citant le message  MessagePosté: 13 Nov 2018 18:40 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 24195
Localisation: Dans les parages.
Dim a écrit:
Je suis sûr qu'Oniangué fera parfaitement le job à terme.
Mais je suis quand même d'accord sur le positionnement de Fajr: s'il joue plus haut, l'équipe sera scindée en deux et ça risque de balancer encore plus de ballons.

Plussain, puis ça irait beaucoup mieux pour Fajr et Oniangue si Khaoui devant n'était pas un zombie.

_________________
♫ La perfection au masculin ♫
♦ Vainqueur du Challenge EPO, anabolisants, créatine en 2009 et 2014 ♦
♦ Vice-Champion du Cote et Match 2015/2016 ♦


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 13 Nov 2018 20:12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2016 13:12
Messages: 3536
Localisation: Rouen
Guigui a écrit:
Dim a écrit:
Je suis sûr qu'Oniangué fera parfaitement le job à terme.
Mais je suis quand même d'accord sur le positionnement de Fajr: s'il joue plus haut, l'équipe sera scindée en deux et ça risque de balancer encore plus de ballons.

Plussain, puis ça irait beaucoup mieux pour Fajr et Oniangue si Khaoui devant n'était pas un zombie.

Voilà. Le rôle de 10 qu'on veut donner à Fajr, c'est Khaoui qui est censé le tenir.

_________________
CS Dim Manche - Ligue 2 Justin Bridou
Cliquez ici pour faire apparaître le contenu caché
Image


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 14 Nov 2018 09:30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2014 15:26
Messages: 688
Il pourrait être intéressant de relancer Repas dans le circuit en le mettant en 10.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 14 Nov 2018 09:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Déc 2005 22:27
Messages: 12022
Localisation: Chez les consanguins
Non, il est nul.

_________________
http://hion.skyblog.com
Vainqueur du challenge alternatif football 2015/2016 et 2016/2017.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 14 Nov 2018 09:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juin 2010 20:32
Messages: 17372
Localisation: DTC
Aleph a écrit:
Il pourrait être intéressant de relancer Repas dans le circuit en le mettant en 10.
Mercadal a évoqué Repas lundi sur FBBN.
Il aimerait qu'il soit prêté pour s'aguerrir ailleurs.
Il a clairement laissé entendre qu'il n'avait pas encore la caisse d'un joueur de L1.

_________________
ultrAslan


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 14 Nov 2018 10:06 
Hors ligne

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 1934
Localisation: Tourlaville
Et Mercadalpas le niveau de un coach de L1 :-x

_________________
François de Malherbe:Le fair-play est une valeur matricielle de ce sport de gentlemen


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 14 Nov 2018 10:10 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juin 2010 20:32
Messages: 17372
Localisation: DTC
Un avis bien péremptoire après 13 journées de L1.

_________________
ultrAslan


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 14 Nov 2018 10:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2014 15:26
Messages: 688
Moriarty a écrit:
Aleph a écrit:
Il pourrait être intéressant de relancer Repas dans le circuit en le mettant en 10.
Mercadal a évoqué Repas lundi sur FBBN.
Il aimerait qu'il soit prêté pour s'aguerrir ailleurs.
Il a clairement laissé entendre qu'il n'avait pas encore la caisse d'un joueur de L1.


Ok merci Mo. D'autres sujets ont été abordés ?


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 14 Nov 2018 10:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 24195
Localisation: Dans les parages.
Aleph a écrit:
Moriarty a écrit:
Aleph a écrit:
Il pourrait être intéressant de relancer Repas dans le circuit en le mettant en 10.
Mercadal a évoqué Repas lundi sur FBBN.
Il aimerait qu'il soit prêté pour s'aguerrir ailleurs.
Il a clairement laissé entendre qu'il n'avait pas encore la caisse d'un joueur de L1.


Ok merci Mo. D'autres sujets ont été abordés ?

Pas grand chose d'inédit. Concernant le mercato d'hiver, il aimerait n'avoir personne à recruter, pour ça il faudra voir comment se déroule le mois de décembre. Si les joueurs se ressaisissent, il ne prendra personne et préférera piocher dans le centre de formation pour apporter un plus.

Il a été clair concernant ceux qui ont disparu de la circulation (Reulet, Dabo, Alhadhur...) : "On les aide pour qu'ils puissent rebondir dans un autre club".

_________________
♫ La perfection au masculin ♫
♦ Vainqueur du Challenge EPO, anabolisants, créatine en 2009 et 2014 ♦
♦ Vice-Champion du Cote et Match 2015/2016 ♦


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 14 Nov 2018 10:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2014 15:26
Messages: 688
Guigui a écrit:
Aleph a écrit:
Moriarty a écrit:
Aleph a écrit:
Il pourrait être intéressant de relancer Repas dans le circuit en le mettant en 10.
Mercadal a évoqué Repas lundi sur FBBN.
Il aimerait qu'il soit prêté pour s'aguerrir ailleurs.
Il a clairement laissé entendre qu'il n'avait pas encore la caisse d'un joueur de L1.


Ok merci Mo. D'autres sujets ont été abordés ?

Pas grand chose d'inédit. Concernant le mercato d'hiver, il aimerait n'avoir personne à recruter, pour ça il faudra voir comment se déroule le mois de décembre. Si les joueurs se ressaisissent, il ne prendra personne et préférera piocher dans le centre de formation pour apporter un plus.

Il a été clair concernant ceux qui ont disparu de la circulation (Reulet, Dabo, Alhadhur...) : "On les aide pour qu'ils puissent rebondir dans un autre club".


Ok, merci, en espérant que le mois de décembre se passe pour le mieux.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 16 Nov 2018 11:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2014 15:26
Messages: 688
Est-ce que une bonne âme aurait la grandeur de partager cet article ?

https://www.lequipe.fr/Football/Article/Monaco-le-top-5-des-descentes-aux-enfers/955251

A votre bon cœur m'ssieurs dames


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 16 Nov 2018 11:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juin 2010 20:32
Messages: 17372
Localisation: DTC
Champion de France en 2017 et vice-champion la saison écoulée, Monaco se retrouve en grande difficulté et avant-dernier de la L1, après 12 journées. Un scénario imprévu, dont ont déjà été victimes d'autres grosses équipes des grands Championnats européens depuis les années 1990.

1. Allemagne : Kaiserslautern, 1995-1996

Sacré champion en 1991, Kaiserslautern a terminé vice-champion en 1994 et 4e en 1995. Autant dire que le club de Rhénanie-Palatinat constitue l'une des places fortes du foot allemand. Mais les départs de deux joueurs - Ciriaco Sforza au Bayern et Stefan Kuntz à Besiktas - vont lui faire cruellement défaut. D'autant que le président du club, Norbert Thines, préfère consacrer l'argent de ces transferts à la modernisation de son stade, le Betzenberg. Dès l'entame de la saison, Kaiserslautern éprouve des difficultés. La formation comporte pourtant des joueurs réputés, tels que les défenseurs Andreas Brehme et Miroslav Kadlec, ou les attaquants Pavel Kuka et Olaf Marschall.

Mais avant la trêve hivernale, le club ne possède qu'un point d'avance sur le 16e à mi-Championnat. Si l'éphémère international brésilien Arilson est débauché pour la somme record de 4,2 millions de Deutsche Mark (environ 2 millions d'euros) la situation demeure précaire et, en mars 1996, l'entraîneur Friedel Rausch est remplacé par Eckhard Krautzun. Mais la chute est inexorable. Lors de la dernière journée, l'équipe ne peut faire mieux qu'un match nul à Leverkusen (1-1). Comme l'Eintracht Francfort (17e), Kaiserslautern (16e), qui avait participé à toutes les saisons de la Bundesliga depuis 1963, est relégué pour la première fois de son histoire. Il saura vite rebondir puisqu'il remporte la Coupe d'Allemagne la semaine suivante et sera de nouveau Champion d'Allemagne... deux ans plus tard !

2. Angleterre : Leeds United, 2003-2004

Certes, l'équipe a terminé le précédent Championnat à la 15e place. Et le club, demi-finaliste de la Ligue des champions en 2001, a dû vendre en un an Rio Ferdinand, Robbie Keane, Kewell, Woodgate, Dacourt ou Bowyer en raison de sérieux problèmes économiques. Mais la formation de Peter Reid a tout de même les atouts pour se maintenir - Viduka, Alan Smith, Radebe, Milner, Lennon, Pennant, Batty, Harte ou Kelly. Des joueurs évoluant en France ont également été prêtés pour l'aider dans cette optique : Cyril Chapuis, Lamine Sakho, Salomon Olembé et Didier Domi.

Le début de saison est pourtant cataclysmique. Après 12 journées, Leeds, dernier, ne possède que 8 points, et Peter Reid est démis de ses fonctions. Eddie Gray lui succède, et Leeds parvient à sortir un moment de la zone de relégation. Mais une terrible série de sept défaites d'affilée, subie entre fin décembre et début février, le repousse à six points du premier non-relégable, Portsmouth. L'arrivée en prêt de Zoumana Camara, tandis que Chapuis repart, n'y change rien. Leeds est officiellement condamné lors de l'avant-dernière journée et finit 19e de Premier League. Depuis, le club du Yorkshire n'y a plus remis les pieds.

3. Espagne : Atlético de Madrid, 1999-2000

Auteur du doublé Coupe-Championnat en 1996, l'équipe madrilène a perdu de sa superbe lors des trois saisons suivantes. Mais elle nourrit de grandes ambitions à l'orée du Championnat 1999-2000. Avec Molina, Gamarra, Chamot, Capdevila, Hugo Leal, Bejbl, Valeron, Lardin, Solari, Kiko, Hasselbaink ou encore José Mari, l'effectif a fière allure. Seulement, la saison devient rapidement un cauchemar : un administrateur judiciaire dirige le club pendant trois mois et, sur le plan sportif, l'équipe occupe la 14e position après 19 journées, avec seulement trois points d'avance sur le premier relégable.

La situation se dégrade encore, quand Claudio Ranieri quitte ses fonctions, remplacé par Radomir Antic. Les Colchoneros poursuivent leur chute et se retrouvent 18e après la 27e journée. Malgré la 2e place au classement des buteurs d'Hasselbaink (24 réalisations), qui rate un penalty important lors de la 37e journée, ils ne sortiront jamais de la zone de relégation, terminant la Liga au 19e rang. L'Atlético est relégué en D2 pour la première fois... depuis 1930 ! La formation madrilène, éliminée en 8es de finale de la C3 par Lens et un grand Pascal Nouma (2-2, 2-4), s'inclinera en outre en finale de la Coupe du Roi face à l'Espanyol Barcelone (1-2).

4. France : Lens, 2007-2008

Depuis 1991-1992, Lens n'a terminé que trois fois au-delà de la 9e place. Mais la dernière saison a laissé des traces. Longtemps sur le podium, le RCL a laissé échapper la Ligue des champions lors de la dernière journée, à Troyes (0-3). Après cette issue au goût amer, Francis Gillot a quitté son poste, et c'est Guy Roux, pour sa première expérience hors d'Auxerre, qui le remplace. Avec Aruna, Monterrubio, Carrière, Kalou, Mangane, Hilton, Sablé, Akalé, Runje ou Bisevac, le club nordiste fait figure d'outsider. Mais Guy Roux, qui s'était vu infliger une interdiction d'entraîner en juin en raison de son âge, démissionne au bout de quatre matches, affirmant qu'il n'a « plus la grinta ».

Jean-Pierre Papin prend les rênes de l'équipe, alors 18e. Onzième lors de la 16e journée, la formation nordiste, active lors du mercato hivernal (arrivées de L. Rémy et Belhadj, départs de Pieroni ou Akalé), coule. Malgré la nomination de Daniel Leclercq pour seconder Papin, elle ne remporte qu'une victoire lors de ses 15 derniers matches. Dix ans après son titre de champion, Lens est relégué lors de l'épilogue du Championnat, à Bollaert contre Bordeaux (2-2). Une conclusion vraiment noire d'une saison également marquée par la polémique de la banderole, lors de la finale de la Coupe de la Ligue perdue face au PSG (1-2).

5. Italie : Fiorentina, 1992-1993

Emmenée par Gabriel Batistuta, Stefan Effenberg, Brian Laudrup et le nouvel international italien Francesco Baiano, la Fiorentina est ambitieuse. La formation de Luigi Radice fait d'ailleurs un début de saison très honorable et pointe en deuxième position après treize journées. Le tournant se situe début 1993. Le 3 janvier, après une défaite à domicile contre l'Atalanta de Marcello Lippi (0-1) lors de la 14e journée, l'entraîneur est licencié et Cecchi Gori nomme à la tête de l'équipe Aldo Agroppi, déjà en poste en 1985-1986. Le président florentin vient de précipiter la chute de son club.

Le nouveau technicien ne gagne aucun de ses huit premiers matches, et la Fio ne compte plus qu'un point sur le premier relégable après 22 journées. La situation ne s'améliore pas et un binôme Luciano Chiarugi - Giancarlo Antognoni est introduit alors qu'il ne reste plus que 5 matches à jouer. En vain. Malgré un succès 6-2 lors du dernier match du Championnat, la Fiorentina termine 16e et premier relégable. Au final, le bilan après le départ de Radice a été catastrophique : en 20 journées, la formation toscane a remporté trois victoires, pour neuf nuls et huit défaites. Surtout, après 54 années d'affilée dans l'élite, la Fiorentina est reléguée en Serie B.

_________________
ultrAslan


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 16 Nov 2018 11:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2014 15:26
Messages: 688
Merci Momo <3


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 19 Nov 2018 15:42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juin 2010 20:32
Messages: 17372
Localisation: DTC
4 joueurs du SMC qualifiés pour la CAN

_________________
ultrAslan


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 21 Nov 2018 20:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juin 2010 20:32
Messages: 17372
Localisation: DTC
Jonathan Gradit, itinéraire bis

Ligue 1. SM Caen - Monaco, samedi (20 h). Formé à Bordeaux, le latéral a connu des galères qui l’ont éloigné du monde professionnel. Aujourd’hui, il savoure.

Il est loin, le temps où Jonathan Gradit se demandait s’il allait pouvoir continuer à chausser les crampons. Pour cette raison, le latéral droit a un large sourire quand il parle de sa nouvelle aventure. S’il y en a un qui est heureux à Caen, c’est bien lui. Au point de ne pas mentionner cette blessure aux adducteurs qui l’a éloigné six semaines des terrains, juste avant la reprise de la Ligue 1.
L’essentiel est ailleurs pour celui qui fêtera ses 26 ans samedi, avec le sentiment d’ouvrir un joli cadeau en débutant face à Monaco. « Le fait d’avoir connu des choses négatives me permet de profiter de tout ça au jour le jour , souligne-t-il. Je prends énormément de plaisir à être ici. Il y a eu un beau chemin de fait. C’est même embelli par le parcours que j’ai emprunté. Connaître ces moments-là et me retrouver titulaire en Ligue 1 à Bordeaux (0-0) devant toute ma famille, c’est extraordinaire, presque un rêve qui se réalise. »

Il y a signé sa meilleure prestation sous le maillot caennais, à l’endroit même où le footballeur s’est construit, avant que tout ne se complique. Le gamin de Talence, entré à l’âge de dix ans chez les Girondins, se voyait pourtant sur une voie toute tracée. Mais un staphylocoque doré a nettement freiné sa progression, avant la fin de l’histoire en 2012.

Le défenseur central de formation approche de ses 21 ans quand il retombe en CFA, du côté de Bayonne. « Ce n’était pas une blessure, mais une maladie. La santé était touchée, j’étais méconnaissable, j’avais perdu beaucoup de kilos et je n’avais plus de muscles. J’en garde un très mauvais souvenir. Je regardais mes matches, je constatais que je n’avais plus du tout les mêmes réflexes. À un moment donné, je me suis dit qu’il allait falloir prendre des décisions. Mais j’ai essayé d’être le plus professionnel possible à Bayonne pour remonter la pente et tirer mon épingle du jeu dans une saison très compliquée sur le plan collectif. Ça a payé. »

« LE MONDE AMATEUR M’A FAIT REDESCENDRE SUR TERRE »

Son équipe descend à l’étage inférieur, lui prend l’ascenseur dans l’autre sens. Direction le Tours FC, qu’il quittera après cinq saisons pleines en Ligue 2. Une fois de plus, au printemps dernier, sa formation est reléguée, mais Fabien Mercadal, passé par la Touraine (2016-2017), n’a pas oublié le profil de Jonathan Gradit, après avoir déjà tenté de le faire venir au Paris FC. « J’avais déjà apprécié le coach et l’homme qu’il était dans sa relation aux joueurs. C’est aussi l’entraîneur qui m’avait nommé capitaine. »

On parle ici d’un latéral droit passé par la formation bordelaise, contraint de reculer pour mieux sauter en début de carrière, ce qui n’est pas sans rappeler un certain Frédéric Guilbert. « On en parle ensemble, nos parcours sont similaires. Personnellement, ça m’a fait beaucoup de bien de me retrouver à un niveau inférieur. À Bordeaux, j’étais dans un cocon où on a l’impression que tout nous est dû. Je ne voyais pas les choses de la bonne façon. Connaître le monde amateur m’a fait redescendre sur terre. »

Aujourd’hui, Jonathan Gradit découvre « un nouvel engouement et une nouvelle pression médiatique » . Cela ne le changera pas, lui, le garçon que l’on dit très ouvert avec tout le monde. « On est énormément mis sur le devant de la scène, mais il ne faut pas se voir plus beau qu’un autre. Certains sont surpris de ma façon d’être, parce qu’on a parfois l’étiquette de footballeurs qui prennent les gens de haut, gagnent beaucoup d’argent et aiment les belles voitures. Moi, je me sens comme quelqu’un de normal. On fait ce métier aujourd’hui, mais une carrière passe très vite et après, on retournera dans l’anonymat. Il n’y a aucune raison de changer sur cette courte période de notre vie. »

_________________
ultrAslan


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27954 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 1859, 1860, 1861, 1862, 1863, 1864  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com