www.forumsmc.com

Forum des supporters du Stade Malherbe Caen
Nous sommes le 10 Déc 2019 08:59

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7016 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 464, 465, 466, 467, 468
Auteur Message
Répondre en citant le message  MessagePosté: 19 Aoû 2019 16:13 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 25407
Localisation: Tout près là.
Isaac a écrit:
l'élite cino-esthétique.


Image

_________________
TCHIN TCHIN , il doit l'avoir la triple paire , mais elle servent à rien dans le tiroir!
#TeamPineapple


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 19 Aoû 2019 16:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 18331
Localisation: En Papabloguie
Au gnouf les cinophiles !

_________________
Make Le Forum great again !


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 19 Aoû 2019 19:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 11225
Bon, le film reste très bon et peut-être le meilleur de Tarantino.
Une certaine forme de maturité (toute relative, j'ai toujours un peu de mal avec son révisionnisme façon uchronie mais bon... pourquoi pas)

Alors oui, c'est un film parlant d'une époque cinéphilique et télévisuelle (1969 en l'occurrence) juste avant l'arrivée du "nouvel hollywood".

Je conseille d'ailleurs ce livre énorme et totalement passionnant de Peter Biskind sur le sujet ( https://www.livres-cinema.info/livre/36 ... -hollywood )

Le film se veut une déclaration d'amour au cinéma avec une chouille de mélancolie lascive tout le long.
Quant à la période italienne, elle fait référence à celle initiée par Clint Eastwood 6 ans plus tôt avec le succès que l'on sait.
Nombre sont alors les acteurs un peu de seconde zone qui vont s'y plonger comme Tomas Millian, Lee Van Cleef, James Franciscus et autres.
Perso, j'ai adoré. Sa mise en scène s'expurge de tous ses tics et ça nous donne des scènes fabuleuses (la mise en abîme de Margot Robbie jouant Sharon Tate regardant Sharon Tate à l'écran est assez fabuleuse)

La scène de Cliff Both au ranch est un exemple de tension remarquable, de stress absolu.

Quant à la fin, et bien c'est du cinéma comme en témoigne l'apparition (enfin) du titre à la fin. C'est une fable, un comte.
Alors c'est moins tape-à-l’œil que d'habitude, y'a moins de couloirs de dialogues mais oui, ça prend son temps pour poser les choses.

Pour les anecdotes, oui un cascadeur aurait mis une branlée à Bruce Lee qui était bien arrogant, Tate a bien acheté "Tess d'Urberville" à son mari avant les événements, Steve Mac Queen était proche du connard de base gros boeuf (superbe Damian Lewis qui en quelques minutes est confondant)
Bref...


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 19 Aoû 2019 20:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 37154
Localisation: La Forêt-Fouesnant, Mecque des navigateurs.
Un conte, pas un comte.
Bon, j'ai vraiment envie d'aller le voir.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 19 Aoû 2019 22:26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 6828
Localisation: UL
Willemot a écrit:
Bon, le film reste très bon et peut-être le meilleur de Tarantino.
Une certaine forme de maturité (toute relative, j'ai toujours un peu de mal avec son révisionnisme façon uchronie mais bon... pourquoi pas)

Alors oui, c'est un film parlant d'une époque cinéphilique et télévisuelle (1969 en l'occurrence) juste avant l'arrivée du "nouvel hollywood".

Je conseille d'ailleurs ce livre énorme et totalement passionnant de Peter Biskind sur le sujet ( https://www.livres-cinema.info/livre/36 ... -hollywood )

Le film se veut une déclaration d'amour au cinéma avec une chouille de mélancolie lascive tout le long.
Quant à la période italienne, elle fait référence à celle initiée par Clint Eastwood 6 ans plus tôt avec le succès que l'on sait.
Nombre sont alors les acteurs un peu de seconde zone qui vont s'y plonger comme Tomas Millian, Lee Van Cleef, James Franciscus et autres.
Perso, j'ai adoré. Sa mise en scène s'expurge de tous ses tics et ça nous donne des scènes fabuleuses (la mise en abîme de Margot Robbie jouant Sharon Tate regardant Sharon Tate à l'écran est assez fabuleuse)

La scène de Cliff Both au ranch est un exemple de tension remarquable, de stress absolu.

Quant à la fin, et bien c'est du cinéma comme en témoigne l'apparition (enfin) du titre à la fin. C'est une fable, un comte.
Alors c'est moins tape-à-l’œil que d'habitude, y'a moins de couloirs de dialogues mais oui, ça prend son temps pour poser les choses.

Pour les anecdotes, oui un cascadeur aurait mis une branlée à Bruce Lee qui était bien arrogant, Tate a bien acheté "Tess d'Urberville" à son mari avant les événements, Steve Mac Queen était proche du connard de base gros boeuf (superbe Damian Lewis qui en quelques minutes est confondant)
Bref...


je plussoie

Cliquez ici pour faire apparaître le contenu caché
voir Di Caprio s'énerver après des putains d'hippies suffit à mon bonheur


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 19 Aoû 2019 22:34 
Hors ligne

Inscription: 11 Oct 2013 15:38
Messages: 4140
L'analyse de Willemot est bonne.Il y a beaucoup de choses à dire sur le film, mais c'est juste.
McQueen était plutôt... I instinctif, pour être plus correct.
Sharon Tate est le pendant gracieux du film, grâce qu'on ne trouve que trop peu dans le duo de héros.
La scène du ranch, c'est le gros morceau du film, au milieu et qui lie les personnages et les actions.C'est réussi. Et une grande leçon de savoir vivre.
Ça nous amène à Polanski, qui incarne "le nouvel Hollywood", cette nouvelle (à l'epoque) génération où un seul réalisateur cumule cette fonction avec l'écriture du scénario , réalisateur , , cadrage, photo (Dennis Hopper cité aussi, mais surtout emprunté dans ses traits dans easy rider, qui avait emprunté ses traits au Byrd David Crosby), voir qui joue dans ses propres films , comme le faisait souvent Polanski.(il est connu qu'il avait fait une école technique de ciné et prenait une equipe, mais aurait pu faire tout seul, si il avait pu se démultiplier au même moment.)
L'ancien Hollywood c'est chaque fonction occupée par un spécialiste, organisés en guildes spécifiques , les studios etc...
Donc c'est en pleiin au moment de cette passation que l'on est dans le film , et la scène du ranch est la charnière symbolique dans le film comme pour Hollywood. Le ranch avait servi de décor à un âge glorieux et si vous avez vu le film vous voyez à quoi il ressemble.
https://www.forumsmc.com/forum/viewtopi ... 5#p1361375

Moi j'ai adoré, et vous dites pas " Tarantino fait un film sur l'assassinant de Sharon Tate", et si on vous le diit écoutez pas, allez-y si:
1 Tarantino ça vous tente
2 vous aimez le cinéma.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 19 Aoû 2019 22:52 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Mar 2013 00:08
Messages: 9737
Ben chais pas. Pendant les deux premiers tiers du films, on a des scènes longues voire trèèès longues qui se succèdent sans cohérence, une suite de situation sans doute à thème m'enfin j'ai trouvé que ça manquait de surprise et de nuance dans la façon des les ammener, et on se demande vers quoi on nous emmène, pour finir sur un dernier tiers qui s'accélère (comme on s'y attend toujours avec Lui). Perso je venait chercher un vrai scénar, ça n'a pas été du tout le cas,
Bref pour moi le cino-inculte, un hommage certain à un cinéma, mais égoîste plein de je vous emmerde avec ma narration décousue, pretentieux voire médiocre dans le niveau de contre-pieds.
Alors oui par contre, esthétique, cadrage, performances sublimes du duo.
Mais inégal au possible, car il encule les codes, le fabuleux subversif.

_________________
"Le vieux monde se meurt, le nouveau tarde à apparaître et, dans ce clair-obscur, surgissent les monstres."


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 19 Aoû 2019 23:12 
Hors ligne

Inscription: 11 Oct 2013 15:38
Messages: 4140
Le scénario est le point faible.
En même temps il y en avait pas dans easy rider.
Mais le scénario un poil faible est le prétexte-ou l'excuse-pour une liberté, comme tu l'as senti.
Alors si le scénario est pas le point fort, les dialogues le sont.
Le manque de fond génère au mieux une forme et on sait qu'à Hollywood l'apparence compte plus que la profondeur.
Concept.
Peut être quelques longueurs... C'est zen voire contemplatif... Coooool man. Peace.
Il faut aussi expliquer les personnages, on apprécié mieux leur réaction.
Mais comme je l'ai écrit il y a tant de references cinematographiques mais aussi de culture de la vue quotidienne qu'il faut scenariser ça et le temps de les passer à l'écran. Je t'assure je connais pas tout et il y en a sur toutes les séquences, voire plan.Tu vois un film zen et ton oeil et ton cerveau ont pas le temps de traiter tout.
A ça y ait j'ai un briquet mais il est un peu gros je trouve.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 17 Nov 2019 19:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Jan 2006 15:47
Messages: 12169
Localisation: Caen
J'ai (et les enfants aussi) beaucoup aimé Klaus, le premier animé produit par Netflix.

_________________
I'm a King and she's my Queen.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 17 Nov 2019 19:35 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 2014
Localisation: Hammersmith Palais
Idem.

_________________
If adolf hitler flew in today
They'd send a limousine anyway


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 26 Nov 2019 17:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Mar 2013 00:08
Messages: 9737
Je viens de voir Gerry de Gus Van Sant. C'est loin, mais c'est beau.

_________________
"Le vieux monde se meurt, le nouveau tarde à apparaître et, dans ce clair-obscur, surgissent les monstres."


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7016 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 464, 465, 466, 467, 468

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com