www.forumsmc.com

Forum des supporters du Stade Malherbe Caen
Nous sommes le 04 Juin 2020 15:33

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25610 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 1703, 1704, 1705, 1706, 1707, 1708  Suivante
Auteur Message
Répondre en citant le message  MessagePosté: 09 Avr 2020 17:40 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Mar 2006 00:26
Messages: 2727
c'est pas une baisse des salaires (pas encore du moins) mais un report partiel des paiements


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 09 Avr 2020 17:45 
Hors ligne

Inscription: 08 Mai 2012 21:42
Messages: 11845
Oui c 'est ça
Enfin, en France , on n 'a pas encore accusé les joueurs de L1 ( et de L2 ? ) d'être d'immondes salopards insensibles au monde qui les entoure
Mais je n 'ai aucun dote que celà va arriver
C 'est bien connu, les joueurs de foot sont responsables de tout


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 09 Avr 2020 18:09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2006 20:13
Messages: 27503
Localisation: La Commune.
Non, c'est un modèle global, qui dépasse de très loin le football (simple miroir grossissant d'une société et de son idéologie dominante), qui est à bannir à tout jamais.
Sinon, c'est le mur (même si j'aime beaucoup la pelote basque aussi)...
Le sport professionnel a vécu son apogée, comme tout un tas d'autres activités dans un monde d'abondance...

Je m'évertue à vous le dire, pourtant. Notre monde est révolu (on s'est évidemment moqué de moi quand je disais que la coupe du monde de football aurait peut-être du mal à célébrer son centenaire. Ce qui est sûr, c'est que les deux prochaines éditions sont peu viables.)

_________________
"Nous sommes la première génération à grandir cernée par l’évidence, à savoir que notre tentative de nous séparer de la « nature » est un échec, qui prouve, non pas notre génie, mais notre hubris."


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 09 Avr 2020 22:29 
Hors ligne

Inscription: 11 Oct 2013 16:38
Messages: 4632
N Golo serait le tout dernier champion du monde de football.Il n'y en aura plus d'autre..Le dernier parmi les derniers.
Bon évidemment je pense qu'il y aura d'autres coupes du monde.D'une façon ou d'une autre il y aura toujours ce côté compétition dans l'humanité et surtout dans un sport , un jeu dont l'universalité n'est plus à démontrer et avec sa mise en place pas plus compliquée que l'athlétisme. Dans un monde apocalyptique, les fédérations se rejoindront, via un périple de plusieurs semaine afin de gagner la coupe du poutreur.Toujours mieux que la guerre.Sans match retour à la 3eme mi-temps.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 09 Avr 2020 22:41 
Hors ligne

Inscription: 11 Oct 2013 16:38
Messages: 4632
C'est un peu compliqué mais détaillé ici https://www.google.com/amp/s/www.lesech ... mp/1193399
Les salaires les plus faibles à peine entamés, près du seuil, mais les gros salaires patienteront jusqu'au retour à la normale avec plus de la moitié de reportés.
Du cas par cas dans le haut du panier avec le facteur droits télé pour indexer la marge de report.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 09 Avr 2020 23:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2015 10:08
Messages: 2631
François de Malherbe a écrit:
Non, c'est un modèle global, qui dépasse de très loin le football (simple miroir grossissant d'une société et de son idéologie dominante), qui est à bannir à tout jamais.
Sinon, c'est le mur (même si j'aime beaucoup la pelote basque aussi)...
Le sport professionnel a vécu son apogée, comme tout un tas d'autres activités dans un monde d'abondance...

Je m'évertue à vous le dire, pourtant. Notre monde est révolu (on s'est évidemment moqué de moi quand je disais que la coupe du monde de football aurait peut-être du mal à célébrer son centenaire. Ce qui est sûr, c'est que les deux prochaines éditions sont peu viables.)


Cassandre!


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 11 Avr 2020 13:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 13127
Christian Gourcuff : « Il faudra bien que le foot revienne à une économie réelle »

Football et coronavirus 4/6. L’entraîneur du FC Nantes estime que la crise sanitaire montre les limites d’un football vivant à crédit et malade de la spéculation, notamment en France.

Propos recueillis par Alexandre Pedro Publié aujourd’hui à 12h00 sur http://www.lemonde.fr

Les crises sont propices aux remises en question. Celle qu’a provoquée la pandémie due au coronavirus bouleverse l’économie dans son ensemble. Le football, industrie à part entière, n’y échappe pas. Alors qu’il est à l’arrêt, le modèle sur lequel il est bâti depuis des années est malmené. Le Monde a décidé d’interroger certains de ses acteurs sur la gestion de la crise actuelle, ce qu’elle révèle, la façon d’en sortir et, peut-être, les changements à apporter. A 65 ans, dont trente-huit années passées sur les bancs de touche, Christian Gourcuff, entraîneur du FC Nantes, pose un regard critique – et donc assez rare – sur les dérives du marché du football qu’il lie à ceux du capitalisme actuel.

]Dans un entretien à Ouest-France lundi, vous dites que ça ne serait pas un drame « si le football diminuait son train de vie de 50 % ». C’est une parole assez rare dans votre milieu.
Si on réduit les salaires de moitié dans le foot, personne ne sera sur la paille. Un joueur moyen de Ligue 1 peut gagner 80 000 euros par mois [94 000 euros brut, selon une récente estimation de L’Equipe]. On a de quoi voir venir. Depuis, un accord entre les clubs et les représentants des joueurs a été trouvé pour acter d’un report de salaire selon les différentes tranches de revenus. C’est bien, mais c’était la moindre des choses je trouve.

Quand vous étiez joueur dans les années 1970, les salaires étaient plutôt ceux de cadres supérieurs.
Et encore, je ne sais même pas si c’était le cas. J’ai pensé poursuivre à un moment des études d’ingénieur. A l’époque, je m’y serais bien mieux retrouvé au niveau salaire que dans le foot. Pendant longtemps, à Lorient, c’était mon emploi de prof de maths qui me permettait de vivre. Aujourd’hui, on voit déjà une surenchère sur des joueurs de 16 ans auxquels il faut donner des salaires incroyables si vous voulez qu’il signe pro chez vous à l’issue de leur formation.

Vous tenez ce discours depuis des années, mais vous dites que cette crise montre à quel point le football est lié aux dérives d’une mondialisation débridée. C’est encore plus sensible aujourd’hui ?
Oui, je pense que nous vivons dans un modèle économique qui ne peut pas continuer de la sorte. La planète vit à crédit, consomme plus que ses ressources disponibles et le football fait partie de cette logique. Il suit cette dérive de l’économie et fonctionne sur la spéculation. On vit d’emprunts et quand on spécule, on ne gagne pas toujours. Il faudra bien que le foot revienne à une économie réelle. S’il dépensait l’argent qu’il avait, je dirais pourquoi pas. Mais ce n’est pas le cas. On va dans le mur mais on refusait de voir ce mur. Cette crise vient nous le rappeler.
Quand on observe les transferts, beaucoup de clubs ne payent pas et repoussent le paiement sur des reventes futures, sur des droits télé à venir. Certains présidents veulent souscrire à un emprunt pour passer cette crise. On parle donc d’emprunter à nouveau pour des clubs déjà endettés. Et tout ça fait encore le jeu de sociétés financières et des fonds de pension qui prêtent de l’argent à des taux incroyables.

Vous ciblez les fonds de pension ou d’investissement qui détiennent des clubs comme Bordeaux ou Lille ?
Quand vous demandez plus d’argent et que vous appelez à la rescousse des fonds d’investissement américains comme à Bordeaux, le foot se détruit lui-même en faisant rentrer des personnes qui accélèrent cette logique spéculative. Quand je vois que Gérard Lopez [propriétaire et président du club du LOSC via une holding britannique contrôlée par des sociétés offshore] est sollicité par les autres présidents pour solliciter des emprunts, c’est très significatif je trouve.

De plus en plus de clubs français basent leur modèle sur le trading des joueurs. On sait que c’est un modèle que vous n’appréciez pas. Pensez-vous qu’il puisse être remis en cause par la crise actuelle ?
C’est le marché anglais aussi qui permet ce trading. Si l’Angleterre n’a plus les mêmes moyens après cette crise, toute l’économie du foot français sera modifiée. C’est une évidence. Si vous voulez faire de l’argent, vous vendez en Angleterre. Les droits télé en Premier League sont monumentaux et ont modifié la donne depuis une dizaine d’années. Le discours des présidents français est de dire qu’il faut aussi plus de droits télé. Mais pour en faire quoi ? Former ou acheter un joueur pour le revendre avec une grosse plus-value en Angleterre ? On a vu des wagons de joueurs moyens vendus là-bas pour des sommes faussées. Quinze millions d’euros, c’était devenu un petit transfert.

Avez-vous cette logique à l’œuvre comme entraîneur ?
A Rennes, nous avions récupéré gratuitement Adama Diakhaby à Caen où il avait refusé de signer son premier contrat pro. Au bout de trois mois, je commence à l’aligner dans mon équipe. Il marque quelques buts et Monaco le rachète 12 millions d’euros en fin de saison. C’était un joueur intéressant mais pas un phénomène. Là-bas, il joue assez peu mais ce qui n’empêche pas Monaco de le vendre en Angleterre [à Huddersfield Town] pour presque 16 millions la saison suivante. Quand je vois ça, je me dis qu’on est dans un système complètement fou. Monaco réalise une plus-value sur un garçon plus ou moins en situation d’échec. Il ne peut pas y avoir qu’une logique sportive derrière cette surenchère.

Mais vous la comprenez ?
Malheureusement, oui. Si vous voulez bien travailler, il faut du temps et vous n’êtes pas sûrs de réussir. En empruntant, en faisant du trading, vous avez besoin de beaucoup moins de temps. Mais on voit qu’on peut réussir avec un autre modèle, l’Ajax l’a prouvé la saison dernière en Ligue des champions grâce à la qualité de sa formation. L’Atalanta Bergame aussi cette année avec un modèle différent. Malheureusement, le succès vous condamne assez vite. Vos meilleurs joueurs sont sollicités et vous ne pouvez pas les retenir comme cela a été le cas de l’Ajax l’été dernier. Mais avec cet argent, ils réinvestissent sur la formation et continue sur la durée avec parfois des hauts grâce à une génération exceptionnelle.

De cette crise actuelle, des changements positifs peuvent-ils surgir selon vous ?
Pour l’instant, l’urgence est de gérer la crise sanitaire et le foot peut se permettre de ne pas être dans l’urgence à la différence d’autres activités plus importantes pour la vie du pays. On peut décaler le championnat de trois ou quatre mois, on terminerait la saison plus tard et on pourrait décaler les calendriers sur l’année civile et de jouer en été. Le foot est un sport d’été et c’est plus agréable de jouer en juillet qu’en décembre ou janvier.

La France ne pourrait pas être la seule à le faire ?
Il faudrait harmoniser ça au niveau européen, encore que des pays comme la Russie ou la Norvège jouent bien l’été. Il fallait un point de départ pour changer le calendrier et ce virus nous le donne. Mais pour ça, il faut se détacher des considérations économiques.

Depuis bientôt un mois, il n’y a plus de football à la télé en dehors des rediffusions. Pensez-vous que ce manque puisse être une bonne chose finalement ?
Je trouve qu’il y a trop de foot à la télé depuis un moment. Quand vous aimez la bonne cuisine, vous ne prenez pas de plaisir si vous vous goinfrez. C’est le cas avec le foot depuis quelques années. On ne regarde même plus les matchs, on zappe sur des bouts de match. J’en regarde encore mais pour des raisons professionnelles, mais ceux que je vois avec plaisir sont plus rares. Quand cette crise sanitaire sera dernière nous, on appréciera peut-être mieux ces plaisirs simples de la vie comme un bon match de foot. Le manque est une bonne chose parfois.

_________________
Tel est mon bon plaisir.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 11 Avr 2020 14:13 
Hors ligne

Inscription: 08 Mai 2012 21:42
Messages: 11845
Oui, Christian, l 'argent c 'est " mal " , c 'est pour ça que tu es parti entraîner 2 fois au Qatar :lol: :carotte:
Bref
A part ça, je suis d'accord, je préfèrerais que le foot se joue l 'été MAIS de gros doutes sur le fait que les Français se précipitent au stade en juillet - aout
Sacrifieraient -ils leurs vacances ?
Quand on voit la moyenne de spectateurs au mois d 'aout à d ' Ornano ... :|


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 11 Avr 2020 14:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2006 20:13
Messages: 27503
Localisation: La Commune.
Quand on pense qu'à sa naissance en France, le football association était qualifié de "sport d'hiver" :D

_________________
"Nous sommes la première génération à grandir cernée par l’évidence, à savoir que notre tentative de nous séparer de la « nature » est un échec, qui prouve, non pas notre génie, mais notre hubris."


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 11 Avr 2020 15:32 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 7319
Localisation: HSC
Oui, dans les années 1940 les stades velodromes comme Venoix se partageaient toujours entre le foot l'hiver et le cyclisme l'été ! J'avais vu dans mes recherches pour la rédaction de la Bible qu'à la fin des années 40 on remarque que chaque année le championnat se termine de plus en plus tard...je ne sais pas à quel moment on a commencé à jouer en août ?


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 11 Avr 2020 16:03 
Hors ligne

Inscription: 08 Mai 2012 21:42
Messages: 11845
Quand le foot est devenu de plus en plus populaire ?
Longtemps, en France , le cyclisme et la ... boxe tenaient le haut du pavé


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 11 Avr 2020 16:12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 39940
Localisation: La Forêt-Fouesnant, Mecque des navigateurs.
Les exploits de 58 (avec ceux de Reims) ont dû aider à la popularité du foot qui l'était tout de même avant. Puis l'épopée des Verts et les années Platini ... avec des audiences télé (foot accessible à tous sans abonnement).


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 11 Avr 2020 17:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2006 20:13
Messages: 27503
Localisation: La Commune.
18cher a écrit:
Quand le foot est devenu de plus en plus populaire ?
Longtemps, en France , le cyclisme et la ... boxe tenaient le haut du pavé

L'inflexion se produit au moment de la Première Guerre mondiale.
Il y avait des prémices avant (avec beaucoup de retard sur l'Angleterre évidemment), nonobstant les divisions incroyables entre fédérations. Après, avec l'unification des fédérations et le développement de ce sport dans les espaces ruraux...Le game était mort pour les autres disciplines !
Un sport dont la quintessence absolue revient à la plus haute aristocratie anglaise s'est transformé en jeu le plus populaire sur la planète (de Tombouctou à Rio, Moscou, Séville, Buenos Aires, Alger, Naples, Lima, Bagdad, Sourdeval, Ducey...qui n'a jamais fait un match entre potes avec, en guise de but, deux vestes posées par terre ?)

La contention totale du corps (ne pas prendre la balle à la main) avec des règles d'une simplicité unique ont fait de ce sport le roi des jeux.

_________________
"Nous sommes la première génération à grandir cernée par l’évidence, à savoir que notre tentative de nous séparer de la « nature » est un échec, qui prouve, non pas notre génie, mais notre hubris."


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 11 Avr 2020 20:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Juil 2012 14:24
Messages: 6674
18cher a écrit:
Oui, Christian, l 'argent c 'est " mal " , c 'est pour ça que tu es parti entraîner 2 fois au Qatar :lol: :carotte:
Bref
A part ça, je suis d'accord, je préfèrerais que le foot se joue l 'été MAIS de gros doutes sur le fait que les Français se précipitent au stade en juillet - aout
Sacrifieraient -ils leurs vacances ?
Quand on voit la moyenne de spectateurs au mois d 'aout à d ' Ornano ... :|

...

_________________
[color=


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 12 Avr 2020 13:45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 22:06
Messages: 18644
Localisation: En Papabloguie
Bonnes fêtes Pascal !

_________________
Make Le Forum great again !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25610 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 1703, 1704, 1705, 1706, 1707, 1708  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: troma et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com