www.forumsmc.com

Forum des supporters du Stade Malherbe Caen
Nous sommes le 10 Déc 2018 12:21

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24180 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 1608, 1609, 1610, 1611, 1612
Auteur Message
Répondre en citant le message  MessagePosté: 10 Nov 2018 22:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Déc 2012 19:54
Messages: 2696
A ce sujet "L'amiral Kouznetsov" ne devrait reprendre la mer qu'en 2020 voir 2021. Et c'est pas les problèmes de coupures de courant ou de grue qui vont anticiper cette date.

Concernant les morts de la première guerre mondiale, les historiens du forum pourrait-il me dire si les nombreux mobilisés morts quelques mois ou années plus tard sont comptabilisés dans un "décompte officiel ou non.
En effet j'ai malheureusement toujours entendu lors de repas familial le décès d'anciens soldats, notamment par les conséquences des gaz, sans parler de "grands oncles" qui n'ont plus jamais été pareil et se sont enfermés dans de grands mutismes et se sont détruits, en particulier par l'alcool.
Il est évident que de telles atrocités sont inhumaines, destructrices au possible mais je serais curieux si des chiffres (pas officiels forcément) sont accessibles au grand public ,en l'absence d'autopsie j'en doute mais sait-on jamais (hormis la grippe espagnol qui, je crois, est une conséquence indirecte de la guerre).

_________________
28 mai - 4 juin - 10 juin


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 10 Nov 2018 23:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2006 19:13
Messages: 25077
Localisation: La Commune.
Jolsen a écrit:
Concernant les morts de la première guerre mondiale, les historiens du forum pourrait-il me dire si les nombreux mobilisés morts quelques mois ou années plus tard sont comptabilisés dans un "décompte officiel ou non.

Evidemment non. Seuls les morts au combat sont pris en compte, ce qui donne tout de même, si on fait une moyenne de soldats tués par jours : 900 tués côté français (environ 9 "Bataclan" tous les jours pendant 4 ans) ou bien 1300 soldats allemands.

Et encore, c'est peanuts par rapport à la pandémie de grippe espagnole qui fit peut-être entre 5 à 10 fois plus de morts que la guerre en 1918-1919, dont Guillaume Appollinaire, mais qui prospéra du fait de la mondialisation des moyens de communication et de l'accumulation des troupes mobilisées.

_________________
"Nous sommes la première génération à grandir cernée par l’évidence, à savoir que notre tentative de nous séparer de la « nature » est un échec, qui prouve, non pas notre génie, mais notre hubris."


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 10 Nov 2018 23:09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2006 19:13
Messages: 25077
Localisation: La Commune.
Un petit medley pour vous remonter le moral !

_________________
"Nous sommes la première génération à grandir cernée par l’évidence, à savoir que notre tentative de nous séparer de la « nature » est un échec, qui prouve, non pas notre génie, mais notre hubris."


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 10 Nov 2018 23:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2006 19:13
Messages: 25077
Localisation: La Commune.
Gravir l’échelle de la conscience – Paul Chefurka (chercheur canadien sur les thèmes liés à la soutenabilité).

Article original en anglais : Climbing The Ladder of Awareness
Traduction libre (de tous droits d’auteur) par Paul Racicot.

Lorsqu’il s’agit de notre compréhension de la crise mondiale actuelle, chacun de nous semble s’insérer quelque part le long d’un continuum de prise de conscience qui peut être grossièrement divisé en cinq étapes :


1. En sommeil profond. À ce stade, il ne semble y avoir aucun problème fondamental, seulement quelques lacunes dans l’organisation humaine, le comportement et la moralité, lacunes qui peuvent être résolues à l’aide d’une attention appropriée portée à l’élaboration de règles. Les gens à ce stade ont tendance à vivre avec joie, avec des explosions occasionnelles d’irritation lors de périodes électorales ou de la publication trimestrielle des bénéfices des entreprises.


2. Conscience d’un problème fondamental. Que ce soit le changement climatique, la surpopulation, le pic pétrolier, la pollution chimique, la surpêche océanique, la perte de biodiversité, le corporatisme, l’instabilité économique ou l’injustice sociopolitique, un problème semble retenir l’attention complètement. Les gens à ce stade ont tendance à devenir d’ardents militants pour leur cause choisie. Ils ont tendance à être très volubile quant à leur problème personnel, et aveugle à tous les autres.


3. Conscience de nombreux problèmes. Alors que les gens absorbent des évidences de différents domaines, la conscience de la complexité commence à croître. À ce stade, une personne s’inquiète de la hiérarchisation des problèmes en termes de leur urgence et de leur force d’impact. Les gens à ce stade peuvent devenir réticents à reconnaître de nouveaux problèmes – par exemple, quelqu’un qui s’est engagé à lutter pour la justice sociale et contre le changement climatique peut ne pas reconnaître le problème de l’épuisement des ressources. Ils peuvent penser que le problème est déjà assez complexe, et que l’ajout de nouvelles préoccupations ne ferait que diluer l’effort à déployer pour résoudre le problème de « plus haute priorité ».

4. Conscience des interconnexions entre les nombreux problèmes. La réalisation qu’une solution dans un domaine peut aggraver un problème dans une autre marque le début de la pensée systémique à grande échelle. Elle marque aussi la transition entre penser la situation en tant qu’un ensemble de problèmes à la pensée de celle-ci en tant que situation difficile. À cette étape, la possibilité qu’il pourrait ne pas y avoir de solution commence à pointer le bout de son nez.

Les gens qui arrivent à ce stade ont tendance à se retirer dans des cercles restreints de personnes aux vues similaires pour échanger des idées et approfondir leur compréhension de ce qui se passe. Ces cercles sont nécessairement petits, à la fois parce que le dialogue personnel est essentiel à cette profondeur d’exploration, et parce qu’il n’y a tout simplement pas beaucoup de gens qui sont arrivés à ce niveau de compréhension.


5. Conscience que la situation difficile englobe tous les aspects de la vie. Ceci inclut tout ce que nous faisons, comment nous le faisons, nos relations à autrui, ainsi que notre traitement du reste de la biosphère et de la planète physique. Avec cette réalisation, les vannes s’ouvrent, et aucun problème n’est exempté de l’examen ou de l’acceptation. Le concept même de «solution» est mis à nu et jeté de côté, il est un gaspillage d’efforts.


Pour ceux et celles qui parviennent au stade 5, il y a un risque réel que la dépression s’installe. Après tout, nous avons appris tout au long de notre existence que notre espoir pour demain réside dans notre capacité à résoudre les problèmes d’aujourd’hui. Lorsqu’aucun effort d’intelligence humaine ne semble en mesure de résoudre notre situation, la possibilité d’un espoir peut disparaître comme la lumière d’une flamme de bougie, pour être remplacée par l’obscurité étouffante du désespoir.

Comment les gens composent avec le désespoir est, bien sûr, profondément personnel, mais il me semble qu’il y a deux routes habituelles sur lesquelles les gens s’engagent pour se réconcilier avec la situation. Elles ne sont pas mutuellement exclusives, et la plupart d’entre nous ferons usage d’un certain mélange des deux. Je les identifie ici comme des tendances générales parce que les gens semblent être attirés davantage par l’une ou l’autre. Je les appelle le chemin extérieur et le chemin intérieur.

Si l’on est enclin à choisir le chemin extérieur, les préoccupations concernant l’adaptation et la résilience locale passent au premier plan, comme en témoigne le Transition Network (Réseau de transition) et le Permaculture Movement (Mouvement de la permaculture). Pour ceux et celles qui sont sur la voie extérieure, le développement communautaire et les initiatives locales de développement durable auront un grand attrait. La politique des partis organisés semble moins attrayante aux personnes de ce stade, cependant. Peut-être que la politique est considérée comme une partie du problème, ou peut-être est-elle simplement considérée comme un gaspillage d’efforts lorsque l’action réelle a lieu au niveau local.

Si l’on est peu enclin à choisir la voie extérieure, soit à cause de son tempérament ou des circonstances, le chemin intérieur offre son propre ensemble d’attraits.

Choisir le chemin intérieur implique la reformulation de l’ensemble en termes de conscience, de conscience de soi et/ou d’une certaine forme de perception transcendante. Pour quelqu’un sur ce chemin, ceci est considéré comme une tentative de manifester le message de Gandhi : «Devenez le changement que vous voulez voir dans le monde» au niveau personnel le plus profond.

Ce message est exprimé de façon similaire dans l’ancien adage hermétique : «Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas; ce qui est au-dessous est comme ce qui est au-dessus». Ou dans un langage clair : «Pour guérir le monde, commencez d’abord par vous guérir.»

Cependant, le chemin intérieur n’implique pas un «retrait dans la religion». La plupart des gens que j’ai rencontrés et qui ont choisi une voie intérieure confèrent aussi peu d’utilité à la religion traditionnelle que leurs homologues sur la voie extérieure n’en confèrent à politique traditionnelle. La religion organisée est généralement considérée comme faisant partie du problème plutôt que comme une solution. Ceux et celles qui sont arrivés à ce point ne portent aucun intérêt à l’évitement ou au soulagement de la douloureuse vérité, ils souhaitent plutôt lui créer un contexte personnel cohérent. Une spiritualité personnelle d’une sorte ou d’une autre convient souvent pour cela, mais la religion organisée le fait rarement.

Il est important de mentionner qu’il y a aussi la possibilité d’une difficulté personnelle grave à ce étape. Si quelqu’un ne peut pas choisir un chemin extérieur pour une raison quelconque et résiste aussi à l’idée de croissance intérieure ou de la spiritualité comme réponse à la crise d’une planète entière, alors il est vraiment dans une impasse. Il existe quelques autres portes qui mènent hors de ce profond désespoir. Si on reste coincé ici pour une longue période de temps, la vie peut commencer à sembler terriblement sombre, et la violence à l’égard du monde ou de soi peut commencer à sembler être une option raisonnable. S’il vous plaît, gardez un œil vigilant sur votre propre progrès et, si vous rencontrez quelqu’un d’autre qui peut être dans cet état, s’il vous plaît, offrez-lui une oreille attentive.

D’après mes observations, chaque étape successive contient environ le dixième de la population de celle qui la précède. Ainsi, alors que peut-être 90% de l’humanité est à l’étape 1, moins d’une personne sur dix mille sera à l’étape 5 (et aucune d’entre elles n’est susceptible d’être un politicien). Le nombre de celles qui ont choisi la voie intérieure au stade 5 semble aussi être d’un ordre de grandeur plus petit que le nombre de celles qui sont sur la voie extérieure.

Pour ma part, j’ai choisi un chemin intérieur en réponse à ma prise de conscience de l’étape 5. Ce qui me convient bien, mais naviguer sur cet(te) imminent(e) (transition, changement, métamorphose – appelez ça comme vous voulez), requerra de nous tous – peu importe les chemins choisis – de coopérer dans la prise de décisions éclairées lors des moments difficiles.

Meilleurs vœux pour un voyage de longue durée, passionnant et enrichissant.


Paul Chefurka
19 octobre 2012

_________________
"Nous sommes la première génération à grandir cernée par l’évidence, à savoir que notre tentative de nous séparer de la « nature » est un échec, qui prouve, non pas notre génie, mais notre hubris."


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 11 Nov 2018 00:07 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Mai 2007 17:56
Messages: 18827
Localisation: À la fin du monde avec FdM
Mais putain, pourquoi je suis venu là !?


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 11 Nov 2018 00:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2006 19:13
Messages: 25077
Localisation: La Commune.
Magenta a écrit:
Mais putain, pourquoi je suis venu là !?

Allez, t'inquiète, je t'attends au Macumba !

_________________
"Nous sommes la première génération à grandir cernée par l’évidence, à savoir que notre tentative de nous séparer de la « nature » est un échec, qui prouve, non pas notre génie, mais notre hubris."


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 11 Nov 2018 12:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 32140
Localisation: La Forêt-Fouesnant, mecque des navigateurs.
Trump pense être tombé dans un traquenard en écoutant l'interminable Boléro de Ravel.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 11 Nov 2018 13:55 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 32140
Localisation: La Forêt-Fouesnant, mecque des navigateurs.
A propos de Boléro, pour ceux qui ne connaîtraient pas ce petit bijou de Patrice Leconte et qui ont un quart d'heure devant eux.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 11 Nov 2018 14:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 17713
Localisation: En Papabloguie
Merci, c'est excellent.

_________________
Make Le Forum great again !


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 26 Nov 2018 08:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2006 19:13
Messages: 25077
Localisation: La Commune.
Rob Hopkins, invité des Matins de France Culture

_________________
"Nous sommes la première génération à grandir cernée par l’évidence, à savoir que notre tentative de nous séparer de la « nature » est un échec, qui prouve, non pas notre génie, mais notre hubris."


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 26 Nov 2018 14:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2008 15:17
Messages: 3964
Localisation: Gre
François de Malherbe a écrit:

Mon héro...

_________________
Venez ! Entrez dans ma galerie : y a de la bière, des jolies filles et des motos.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 28 Nov 2018 02:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Mar 2013 00:08
Messages: 9030
Tiens L'Richos, je suis tombé sur ce petit papier peu amène envers Gucksman (mais qui a le mérite de rappeler un parcours qui peut poser question)
https://www.monde-diplomatique.fr/2018/12/RIMBERT/59364

_________________
"Le vieux monde se meurt, le nouveau tarde à apparaître et, dans ce clair-obscur, surgissent les monstres."


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 28 Nov 2018 10:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 11399
Localisation: MontP
Citation:
Alors, que faire ? Contre « les anciennes idéologies, les vieux partis, les antiques structures », contre les inégalités et le gaz carbonique, Glucksmann propose plus de participation citoyenne, plus d’écologie, plus d’Europe. « Nous assumons l’horizon d’une République européenne », écrit-il. Des « porteurs de causes » aussi frétillants que MM. Valéry Giscard d’Estaing, François Bayrou, Daniel Cohn-Bendit et Bernard-Henri Lévy ânonnent les éléments de ce credo depuis bientôt quatre décennies. Les papys du vide ont trouvé leur héritier.


clap clap clap.

J'admire toujours Natacha Polony de ne jamais s'énerver face à lui... elle, par contre, qui a également un parcours légèrement sinueux, que lui est il arrivé pour qu'elle passe en 10 ans du journalisme néo libéral pro-sarkozyste à ses positions actuelles ? En tout cas, j' <3 ce qu'elle porte maintenant.

_________________
Si jamais ce message devait être copié/collé un jour sur un autre forum, je déclare que j'ai été victime d'une usurpation d'identité et que c'est pas moi


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 28 Nov 2018 11:07 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2006 12:45
Messages: 5064
Ce n'est pas la première fois qu'on voit la création d'un mouvement pour unir les gauches et les verts.
A chaque fois, ça foire et ça rajoute au bordel ambiant.
Le Mediapart live à ce sujet confirme que ce mouvement concourra à la confusion, même si les intentions sont a priori bonnes.

Pour moi ce n'est pas une question de confiance.
c'est juste trop tard pour créer une nouvelle force politique qui emporte une adhésion des électeurs de gauche et écolo à quelques mois des européennes.


Haut
 Profil  
 
Répondre en citant le message  MessagePosté: 28 Nov 2018 12:08 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Aoû 2005 21:06
Messages: 11399
Localisation: MontP
Garcimor a écrit:
Ce n'est pas la première fois qu'on voit la création d'un mouvement pour unir les gauches et les verts.

C'est surtout un ver de plus dans la pomme verte de l'honnêteté intellectuelle en politique.

_________________
Si jamais ce message devait être copié/collé un jour sur un autre forum, je déclare que j'ai été victime d'une usurpation d'identité et que c'est pas moi


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24180 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 1608, 1609, 1610, 1611, 1612

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com